Une fois de plus, Jean Marc Ayrault tente de masquer l’étendue des dégâts de sa politique en annonçant « une remise à plat de notre fiscalité ». Ne nous y trompons pas, cette tentative de diversion ne cachera pas les échecs du gouvernement socialiste en terme de chômage, de déficits, d’insécurité, de pouvoir d’achat et de division de la société française.

Plus grave, derrière ces projets, mal ficelés par un Premier ministre et un Président qui n’ont jamais gouverné, s’esquisse un nouveau  matraquage fiscal pour les classes moyennes et un clivage de plus pour toute la société française. Les socialistes n’ont jamais eu l’intention de baisser les impôts, leur véritable dessein étant de les répartir sur d’autres strates, celles qui traditionnellement ne constituent pas leur électorat. Les plus durement touchés seront celles et ceux qui travaillent sans statut pour les protéger, qui épargnent, qui ont des charges de famille et apportent une aide à leurs parents, celles et ceux qui investissent et prennent des risques professionnels.

Oui, ce nouveau matraquage fiscal frappera encore les classes moyennes et créera encore un clivage supplémentaire entre les contribuables.

Non, il n’y a aucune priorité à lancer  une réforme fiscale déstabilisatrice pour les entreprises comme pour les ménages, le moyen le plus efficace pour réduire les impôts étant une autre gestion de la dépense publique.

C’est très clairement ce que propose l’opposition à Clamart en réponse aux hausses de tous les taux d’impôts décidés par le maire sortant au cours de son dernier mandat. Cela consiste aussi à gérer autrement les services publics que par le clientélisme honteux pratiqué par l’équipe socialiste et communiste à Clamart. Rappelons enfin que le sénateur maire Kaltenbach a approuvé par son vote au Sénat, toutes les hausses d’impôts depuis l’arrivée de François Hollande au sommet de l’Etat.

Notre projet commun :

0% : nous garantissons zéro hausse des taux d’imposition pendant tout le mandat.

Nous proposons une remise à plat des services publics pour les rénover et répondre aux besoins de toute la population à Clamart.

Rétablissons la confiance à Clamart

Vos Commentaires

Patrick SEVIN a dit :
30 novembre 2013 à 8 h 13 min

Electeurs clamartois attention DANGER ! Le matraquage fiscal est aussi dans les intentions du PS Ramognino ! L’augmentation des impôts est toujours dans les gênes des socialistes au pouvoir pour combler leurs gaspillages !!

serge a dit :
4 décembre 2013 à 18 h 40 min

Comme disait Clémenceau « plantez des fonctionnaires, il poussera des impôts »

Les socialistes savent y faire en la matière…

Laisser un commentaire