L’UDI Clamart, représentante des forces du Centre dans notre ville, prend acte du rassemblement ce jour entre l’UDI (Union des démocrates et Indépendants) et le MODEM (Mouvement démocrate).

Ce rassemblement entre ces deux partis élargit le centre dans toutes ses composantes. Il concerne toutes les organisations locales dans les départements et dans les communes. A Clamart, c’est une force supplémentaire qui rejoint l’opposition dans le cadre de la reconquête de la mairie tenue par la gauche et l’extrême gauche depuis 2001.

Il y a urgence. L’état de Clamart, économique et moral est préoccupant. Une gouvernance sans pilote, l’échec en matière de développement économique, une gestion clientéliste des services publics, l’affaire des logements sociaux avec la mise en examen du maire sortant, des travaux réalisés sans cohérence ni buts précis, les dossiers prioritaires comme la mise en place des nouveaux rythmes scolaires délaissés, un budget non maitrisé, l’insécurité croissante : autant d’urgences qui appellent à une réaction civique à Clamart. Ce centre élargi doit prendre ses responsabilités et figurer parmi les acteurs centraux pour rétablir la confiance.

Nous nous regroupons pour renouveler la vie politique dans notre ville. Clamart a besoin d’une autre équipe capable de sortir des dogmes et du sectarisme. Nous condamnons ces pratiques qui ont animés la gauche clamartoise pendant 13 années et qui ont accumulé trop d’échecs en matière de développement économique, de fiscalité et de gestion des services publics.

Nous sommes dans une opposition déterminée et non manichéenne. Nous nous engageons dans un refus de tous les extrêmes et de tous les sectarismes. Nous revendiquons notre liberté, mais nous ne rétablirons pas seuls la confiance à Clamart. Notre choix, reste l’union de tous les démocrates à l’intérieure  de l’opposition républicaine qui va de la droite au Centre, des écologistes responsables à tous les déçus d’un système dangereux mis en place par la gauche à Clamart.

Nous nous présenterons sur une liste unie à Clamart et nous délibérerons ensemble des choix et du projet pour notre ville. Nous souhaitons que Jean Didier Berger fédère et conduise l’ensemble des formations de l’opposition pour créer les conditions de l’alternance dans quelques mois.

Ensemble nous agirons pour rétablir la confiance, le développement économique et la cohésion à Clamart.

Vos Commentaires

Patrick SEVIN a dit :
12 novembre 2013 à 18 h 56 min

Excellente initiative que cet élargissement démocratique du Centre pour contrer le socialisme clientéliste et sectaire du système Kaltenbach qui cherche à se dissimuler aujourd’hui derrière un candidat paravent, ainsi que le danger des extrêmes tant de droite que de gauche qui déshonorent plus que jamais l’idéal républicain. Tous UNIS à droite et au centre autour de Jean-Didier BERGER pour le changement à CLAMART en 2014 !

Laisser un commentaire