Superbe organisation pour les vœux de l’opposition qui année après année rencontre toujours plus de succès. Les petites combines du maire pour casser la dynamique auront été vaines. Le refus d’autoriser la tenue des vœux dans la salle des fêtes sans raisons crédibles montrent à quel point l’actuelle équipe municipale craint la mobilisation de l’opposition.

Ce dimanche 27 janvier, toutes les composantes de l’opposition (UMP, UDI et indépendants) se sont réunies pour présenter leurs vœux. Cela aura été l’occasion de revenir sur une année ponctuée par de nombreuses révélations concernant le maire et quelques élus proches mais aussi de revenir sur un bilan peu glorieux et inquiétant pour l’avenir de Clamart.

Un budget non maîtrisé avec une dette qui flambe en 2012 (+50%), un urbanisme militant, des travaux réalisés en catastrophe, des élus indisponibles et divisés au sein de la majorité municipale, une ville peu attractive pour l’installation des entreprises : ces résultats médiocres après 12 années de gestions socialistes imposent un changement au plus vite pour Clamart.

C’est possible dès 2014.

Vos Commentaires

Le Baron a dit :
29 janvier 2013 à 8 h 47 min

Une affaire de corruption à l’instruction, un autoritarisme forcené, un clientélisme ehonté, un communautarisme débridé, une démocratie participative qui n’a jamais existé, les clamartois(es) en ont assez de souffrir le système Kaltenbach depuis bientôt 13 ans. Vivement la relève de notre opposition unie et déterminée pour le renouveau de Clamart en 2014 !

Le Baron a dit :
1 février 2013 à 11 h 14 min

http://elections.leparisien.fr/elections-municipales-2008/hauts-de-seine-92-municipales/5756-haro-sur-kaltenbach.php

Quel revirement en cinq ans !!!!! Les électeurs n’oublieront pas cette traîtrise !!!!

Laisser un commentaire