A Clamart, l’opposition unie qui va de la droite républicaine au Centre est ouverte à tous les déçus du système Kaltenbach et à toutes les sensibilités politiques dès lors qu’elles refusent la coalition socialiste et communiste  aux commandes de notre commune depuis 13 années.  Le message que chaque électeur et électrice doit apporter lors des prochaines élections municipales de mars 2014 doit être clair. Il faut saisir cette échéance pour rétablir la confiance entachée par les affaires, pour en finir avec le clientélisme source d’injustice, pour mettre en place une autre gouvernance au service de tous les clamartois et pour rejeter définitivement le clan Kaltenbach.

Toutes les forces d’opposition doivent converger vers ce seul objectif et ne pas se laisser piéger par la dispersion souhaitée et entretenue par l’équipe sortante. Qui d’autre que Kaltenbach a intérêt à voir les voix de son opposition s’éparpiller ? Qui d’autre que la gauche socialiste et ses partenaires d’extrême gauche ont intérêt à voir l’opposition éclatée sur plusieurs listes ?

C’est pour ces motifs majeurs, que l’opposition aujourd’hui unie est à l’écoute de toutes les sensibilités, disponible pour tous les dialogues sans aucun sujet tabou.

Après l’augmentation par la gauche municipale de tous les taux des impôts locaux à Clamart en 2009 et la forte augmentation des impôts et des taxes depuis l’arrivée de la gauche au Gouvernement en 2012, nous refuserons toute hausse de la fiscalité dans notre ville. Nous défendrons le commerce à Clamart en le soutenant par une fiscalité appropriée et par le redémarrage économique de notre ville trop longtemps plombée par une politique d’assistanat. Nous assurerons  et justifierons la transparence dans l’attribution des logements sociaux et nous délogerons les locataires condamnés par la justice et qui occupent ces logements. Nous donnerons les moyens à la municipalité de se défendre contre tous les trafics, vols et agressions par la création d’une véritable police municipale équipée et par la vidéosurveillance. Enfin, la laïcité sera respectée et la loi appliquée dans tous les lieux publics et évidemment à l’école.

Aucun tabou. Tout doit être mis sur la table après 13 années d’angélisme coupable, de décisions au service d’un parti voire d’un clan et d’une politique locale qui conduit Clamart à la régression.

 

Vos Commentaires

Patrick SEVIN a dit :
20 septembre 2013 à 19 h 36 min

Jean-Didier BERGER communique dés à présent sur ses propositions. Il en dévoilera de nombreuses tout au long de cette campagne que nous entendons mener avec le souci permanent d’être constructif pour notre ville.
Les propositions de Jean-Didier BERGER sont à l’intention de TOUS les clamartois(es) pour plus de sécurité, pour un meilleur service public du à TOUS les clamartois(es), pour une ville plus belle et dynamique qui fera la fierté de TOUS les clamartois(es) et qui mettra à l’abri TOUS les clamartois(es) des hausses d’impôts inconsidérées dont sont coutumiers les gestionnaires socialo-communistes tant au niveau local à CLAMART qu’aux niveaux régional et national.
Ne laissons pas le système Kaltenbach pervertir notre ville plus longtemps !!!
L’ALTERNANCE dans l’UNION la plus large de celles et ceux qui aspirent au CHANGEMENT est un DEVOIR pour CLAMART au printemps prochain !!

Stephane a dit :
24 septembre 2013 à 7 h 56 min

pour modifier le pouvoir d attraction economique de Clamart il est primordial d avoir un maire qui donne envie avec une équipe soudée représentative de toutes les sensibilités du centre,de la droite mais aussi d indépendants pragmatiques.

Patrick SEVIN a dit :
27 septembre 2013 à 10 h 54 min

Le système Kaltenbach, les clamartois(es) en ont soupé pendant treize années jusqu’à en vomir d’indigestion ! En mars prochain, le changement de carte s’impose avec Jean-Didier BERGER avec un menu plus appétissant et surtout moins couteux pour nos porte-monnaie !!!!

Laisser un commentaire