Dimanche 23 mars prochain auront lieu les élections municipales, une étape importante pour l’avenir de notre commune, à l’heure où la mise en place de Paris Métropole nécessite une grande vigilance.

Plusieurs questions se posent, comme par exemple la suppression du département des Hauts-de-Seine, le redécoupage de nos deux cantons sur le Haut et le Bas Clamart et bien évidemment le renflouement des communes endettées par une ponction fiscale opérée sur les communes de notre département.

Clamart doit donc affirmer sa place au cœur de la métropole.

Les membres de l’UDI Clamart et du Modem ont décidé d’intégrer une liste commune conduite par Jean-Didier Berger et ce dès le 1er tour des élections municipales.

Nous mettrons tout en œuvre pour faire de notre ville un modèle fondé sur le développement économique, un faible taux de chômage, une offre de services accessibles à tous sans augmentation des impôts, une bonne santé financière dans un véritable climat de sécurité.

Soudée par les mêmes convictions, notre équipe travaillera pour faire de Clamart une ville d’exception et d’avant-garde, qui donne une place à chacun.

Fort de l’expérience de Jean-Didier Berger, nous porterons les valeurs de la modernité et de l’innovation, de l’accès à tous aux services et à la sécurité, de la mixité et du progrès social, de l’écologie et du développement durable pour que notre ville puisse durant le prochain mandat rayonner en Ile-de-France.

Pour la sauvegarde du bien vivre ensemble et pour conduire les projets d’envergure qui bénéficieront à tous nous comptons sur tous les clamartois(es) dont notre équi saura se montrer digne.

Jean-Didier Berger – Unis pour Agir – Agir pour Unir – Candidats UDI et MoDeM

Christine Quillery   IMG_1734   IMG_1776  IMG_1875   IMG_1768

Claude Chappey     IMG_1999   IMG_1867   IMG_1801      IMG_1846

Nous vous attendons tous pour les vœux de l’opposition qui auront lieu le dimanche 27 janvier à 16h au Centre Socio Culturel du Pavé Blanc – 44 Route du Pavé Blanc à Clamart.

Retenez cette date et venez nombreux pour ce moment convivial qui sera aussi l’occasion de faire le point sur tous les dossiers d’actualité qui concernent notre ville de Clamart. Le sénateur maire UDI  de Meudon,  Herve Marseille nous fait l’honneur de sa présence demain a la galette .

En cette fin de mandat, nous pourrons aussi faire le bilan de ces 12 années de gestion municipale par la gauche socialiste à Clamart et ses partenaires d’extrême gauche.

Cécile Duflot qui n’a jamais fait dans la nuance, annonce ceci dans les colonnes du Parisien : « Il semble que l’archevêché possède des bâtiments quasi vides. Je viens donc de leur écrire pour voir avec eux comment utiliser ces locaux ».

Les intéressés ont pris l’ordre ministériel en pleine figure par les médias avant que la lettre ne leur parvienne au diocèse de Paris. Cet effet d’annonce qui n’est pas du meilleur gout a de quoi étonner au diocèse alors que rien ne vient confirmer les propos de la ministre du logement en matière de m² disponibles. Par ailleurs, un ministre en charge du logement devrait mieux que quiconque savoir que d’éventuels locaux disponibles ne sont pas inéluctablement prêts pour l’habitat.

Cette interpellation est d’autant plus irritante pour le diocèse de Paris qui depuis quatre ans, a mis en place l’initiative Hiver solidaire avec 25 paroisses pour accueillir bénévolement plus d’une centaine de sans domicile fixe pendant les mois de l’hiver. L’Église n’a donc pas attendu l’admonestation de Madame Duflot pour prendre des initiatives.

Madame Duflot serait probablement plus utile si elle se penchait sur les surfaces disponibles dans les administrations et l’État. Elle le serait tout autant si elle se penchait sur les conditions d’attribution des logements sociaux notamment à Clamart où la question du logement social est abordée en pleine nuit dans un bureau du maire, lui-même Président de Clamart Habitat.

Mme Duflot n’a pas visé juste en mettant le focus sur le diocèse de Paris. La région Ile-de-France, la quasi-totalité des départements franciliens, Paris et une grande majorité des villes de banlieues dont Clamart sont administrés par ses partenaires socialistes et communistes. Tous ces élus qui ne sont pas bénévoles, sont aux manettes et ont en charge les logements sociaux, leurs attributions et leurs gestions. A Clamart, clientélisme et opacité semblent être l’alpha et l’oméga de la politique du logement social. Cela doit cesser.

Les dérapages de Mme Duflot contre le diocèse n’inspirent pas le respect.

Lorsque l’affaire Kaltenbach a été dévoilée au début de l’année par l’ensemble des médias, l’actuel maire organisait sa défense sur deux thèmes principaux : il dénonçait un montage vidéo et un complot monté de toute pièce par l’opposition. Depuis ces révélations, une information judiciaire a été ouverte pour corruption active et passive.

Quelques mois plus tard, en juillet, la presse nationale annonçait que les vidéos montrant le maire empochant de l’argent dans son bureau tard dans la nuit auraient été authentifiées par la police scientifique. Cette authentification mettrait déjà à mal une partie de la défense du maire se prétendant victime d’un montage vidéo.

Plus récemment, M. Kaltenbach a été convoqué chez le juge et mis en examen pour diffamation. Après cette nouvelle étape dans l’affaire, la défense de l’actuel maire sur un hypothétique complot semble s’effriter aussi.

Cette incroyable affaire montrant des élus PS se filmant entre eux avec au premier plan des échanges d’espèces a rompu le lien de confiance qui devrait unir la population à l’équipe municipale.

En attendant les suites de l’information judiciaire…

Page 6 sur 6« Première page23456