Pécresse-libre-de-droits Valérie Pécresse                                             Christine Quillery Christine Quillery

 

Ma passion, c’est notre région. Je suis candidate aux élections régionales des 6 et 13 décembre et comme vous, j’attends une véritable alternance pour notre grande région, la région capitale. J’ai l’honneur de figurer sur la liste conduite par Valérie Pécresse et avec elle, nous aurons tant de défis à relever.
Partout dans le monde, les régions-capitales sont des locomotives économiques pour leur pays. Mais notre région, minée par de multiples fractures, sociales et territoriales compte plus de 660000 demandeurs d’emplois : Autant de drames humains laissés à l’abandon par la gauche installée depuis près de deux décennies au conseil régional.
Avec Valérie Pécresse, nous répondrons concrètement aux problématiques d’emploi, de transports, de logement, de sécurité, de lutte contre la pollution sans tabous qui paralysent l’action publique depuis trop d’années.
Avec Valérie Pécresse, nos priorités iront vers la création d’emplois et l’investissement pour notre jeunesse. Aujourd’hui, trop de lycées sont laissés à l’abandon et ils sont en nombre insuffisants pour répondre aux nouveaux besoins d’éducation et d’insertion professionnelle. La réussite n’a jamais été une priorité pour la gauche dans notre région.
Avec Valérie Pécresse, nous répondrons aux besoins des franciliens en transports et en infrastructures routières pour en finir avec l’enfer des embouteillages.
Avec Valérie Pécresse, nous mettrons la sécurité au cœur de toutes nos actions parce qu’il n’est pas juste ni acceptable d’avoir peur de prendre le RER ou de sortir du lycée.
Avec Valérie Pécresse, nous effacerons les ghettos par un soutien des maires qui accepteront de changer l’image de leur ville. Dans notre région, aucun territoire et aucun francilien ne sera oublié.
Avec Valérie Pécresse, nous rendrons l’Ile de France accessible et accueillante à plus de un million de Franciliens qui vivent avec un handicap et pour qui le quotidien est une épreuve qui décourage et isole.
La gauche avait promis un milliard d’€ pour la santé des franciliens et n’a jamais versé un euros.

Avec Valérie Pécresse, nous le ferons et nous remettrons à l’honneur la médecine de proximité. Il faut en finir avec les différences d’espérance de vie intolérables d’un bout à l’autre de la Région. Nous devons lutter contre ces fractures, affirmer notre soutien aux médecins libéraux et à la complémentarité du public et du privé.
Avec Valérie Pécresse, l’Europe sera notre partenaire financier et non plus cette institution trop longtemps dénigrée par la gauche.

 

La gauche a éloigné les franciliens de la politique et les a rendu méfiants. Tous les candidats sur la liste conduite par Valérie Pécresse ont signé une charte d’éthique et pris leurs engagements pour moraliser la gestion régionale.
La gauche a toujours menti avec ses annonces de baisses d’impôts sans dire clairement où elle fera des économies. Avec Valérie Pécresse, nous réduiront de 400 millions d’euros le train de vie de la Région avec comme première mesure, le déménagement du siège du Conseil régional du centre de Paris vers la banlieue. Il n’y aura aucune hausse d’impôts pour financer notre programme.
Avec Valérie Pécresse, nous œuvrerons pour une région qui retrouvera son rang parmi les 5 grandes capitales mondiales, où la loi sera respectée, le travail et l’effort récompensés et les plus fragiles protégés.
Je compte sur vous le 6 et le 13 décembre.
Christine Quillery

Les attentats qui ont ensanglanté Paris sont une étape de plus dans la guerre qui nous est déclarée par une nébuleuse terroriste prônant l’islamisme radical et utilisant la barbarie la plus bestiale pour chercher à imposer au monde sa domination.

Un stade, une salle de concert, des bars et des restaurants. C’est notre mode de vie qui est ainsi ciblé directement par ceux qui prônent un ordre religieux extrémiste où la fête, la musique et le plaisir n’ont plus leur place.

Au-delà de l’effroi, du chagrin et de la compassion que nous devons aux victimes et à leurs proches, il est nécessaire de réagir afin de ne pas laisser sans réponse durable cette nouvelle agression brutale et ignoble.

Réagir c’est d’abord mettre tous les moyens nécessaires pour que les auteurs et leurs complices soient évidemment traqués, retrouvés et sévèrement punis.

Mais il faut aller bien au-delà en ayant le courage et l’honnêteté de dire clairement que de tels actes peuvent se reproduire et que nos sociétés démocratiques sont fragiles face au fanatisme meurtrier de ceux qui sont prêts à sacrifier leur propre vie pour répondre à l’appel de barbares fous de pouvoir et de sang.