Grand Meeting avec Valérie Pécresse

Pécresse-libre-de-droits

Valérie Pécresse nous rend visite lundi 5 mai à partir de 20h15 pour une rencontre qui se déroulera au :

Théâtre Jean Arp,

22 rue Paul Vaillant Couturier -Clamart

Venez nombreux lui poser vos questions sur l’avenir d’une région laissée en friche par une équipe socialiste aussi inactive sur le terrain que prompte à faire exploser la pression fiscale depuis 3 mandats.

 

 

Marseille Hervé Marseille

       André Santini Andre Santini, France's Junior Minister for Budget arrives in the courtyard of the Elysee Palace in Paris

 

Le résultat des élections municipales témoigne clairement du rejet de la politique de François Hollande et de son gouvernement.

Sur le plan national, l’UMP et l’UDI ont conquis ensemble 155 villes importantes.

Dans les Hauts-de-Seine, tous les maires de la majorité ont été brillamment réélus, et 4 villes ont basculé.

A ce titre, il faut saluer le travail accompli par Manuel Aeschlimann à Asnières, Nicole Goueta à Colombes, Laurent Vastel à Fontenay-aux-Roses, mais aussi le combat déterminé des élus du Centre et de la Droite dans les villes de gauche (Nanterre, Gennevilliers, Clichy, Bagneux et Malakoff). Saluons évidemment la merveilleuse et écrasante victoire de Jean-Didier Berger à Clamart.

Maintenant, les élus locaux vont devoir faire face à la gestion de leur territoire et aux attentes de nos concitoyens, quand le gouvernement s’apprête à réduire de 11 milliards€ les dotations de l’État, d’ici 2017, en plus des 4,5 M€ déjà fixés. Dans nos intercommunalités, les recettes diminuent et les prélèvements augmentent, notamment la péréquation. Sans moyens, nous serons exposés à de gros risques : réduction drastique de l’investissement local ; baisse des services aux familles…

Ensemble, nous devrons notamment faire face au défi de l’installation d’une Métropole dont nous refusons le principe et le fonctionnement, tels que la loi le prévoit à ce jour.

Toutes ces réformes, auxquelles va s’ajouter le projet de suppression des départements, et de regroupement des régions, sont organisées sans concertation, sans études d’impact, dans le plus grand désordre et au mépris des citoyens. Il est donc crucial de combattre les dérives du gouvernement pour préserver l’action de proximité de nos collectivités, et redéfinir les fondamentaux de la construction métropolitaine et territoriale.

Dans l’intensité des combats à venir, nous demeurons fortement mobilisés, avec nos parlementaires UDI,  M. Marseille au sénat, M. Santini à l’assemblée nationale et sur le terrain pour défendre les intérêts de nos collectivités et surtout de leurs habitants.