La réalité économique est bien plus sombre que le laisse paraître la majorité municipale. Sorin, toujours citée lors des réunions publiques est la seule véritable implantation sur la commune en attendant deux autres hypothétiques installations dans les prochains mois. Avec le projet éco-quartier gare annoncé il y a plus de dix ans et qui n’a jamais vu le jour, le bilan du maire en matière de développement économique est bien maigre.

Les perspectives ne sont guère plus réjouissantes. Le centre EDF, basé à Clamart, a signé cette année un acte de vente du foncier avec l’Etablissement Public Paris-Saclay pour la construction d’un futur Centre de Recherche & Développement. Cet accord porte sur 50 000 m² de droits à construire pour l’implantation d’EDF R&D avec des travaux engagés dès le mois de février. Ce nouveau campus basé sur le plateau de Saclay et qui accueille déjà les cadres de l’enseignement supérieur prévoit le déplacement de toutes les équipes de Recherches et Développement actuellement installées à Clamart, soit plus de 1000 salariés.

Cet épisode dans la vie économique Clamartoise montre l’impuissance de cette équipe municipale dont l’action reste limitée à la dépense publique et son incapacité à engager une seule mesure en faveur du développement économique. La mutation de ce site était prévisible puisqu’elle entrait dans un cadre stratégique voulue par l’Etat. Un temps précieux est perdu en gesticulations et pétitions inutiles alors que des initiatives devraient être engagées pour la reconversion de ce site au potentiel immense puisqu’il se situe au pied du futur tramway.

Vendredi 15 février. Cette seule journée aura montré par deux fois le vrai visage du PS Clamart. Suite à l’affaire des vidéos, Philippe Kaltenbach a été entendu comme témoin assisté pendant six heures auprès de deux magistrats et ce même jour Manuel Walls, Ministre de l’intérieur, enterrait le projet de loi sur le cumul des mandats attendu pour les prochaines élections municipales de 2014.

Ces deux informations concernent tout particulièrement Clamart.

1. L’affaire des vidéos intéresse la justice au point de convoquer le sénateur maire plusieurs heures comme témoin assisté. Selon le Code de Procédure Pénale, la justice considère que « Toute personne mise en cause par un témoin ou contre laquelle il existe des indices rendant vraisemblable qu’elle ait pu participer, comme auteur ou comme complice, à la commission des infractions dont le juge d’instruction est saisi peut être entendue comme témoin assisté ». L’affaire n’est donc pas terminée, la justice poursuit son travail et c’est bien ce qu’attendent tous les clamartois. Rappelons que le procureur de la République Philippe Courroye avait ouvert une enquête préliminaire pour corruption au printemps et que son successeur Philippe Gelli nommé en décembre 2012 vient de désigner deux magistrats instructeurs sur l’affaire.

2. Avant même l’élaboration de la réforme, Le Gouvernement annonce le report du non cumul des mandats pour les parlementaires à la fin du quinquennat. En clair, Kaltenbach qui s’est déjà porté candidat pour un 3ème mandat à Clamart, en conservant tous ses autres mandats, ne devrait plus être inquiété par le Parti Socialiste. Un renoncement de plus.

Ces deux informations mettent en lumière l’état dans lequel se trouve le PS Clamart aujourd’hui. Un sénateur maire suivi de très près par la justice suite à l’affaire des vidéos et un candidat cumulard qui n’a jamais respecté ses engagements avec son parti.

Unie pour la reconquête de Clamart, prête pour les municipales de 2014, l’opposition à Clamart élabore ses propositions qui prendront en compte les changements et les nouveaux équilibres dans notre ville. Aujourd’hui, c’est un esprit conquérant qui anime l’ensemble des familles de l’opposition municipale. Clamart a besoin d’une alternance et nous pouvons montrer qu’une autre gestion de la municipalité est nécessaire parce qu’il faut rétablir la confiance entre les Clamartois (es) et leurs élu(e)s locaux.

Aujourd’hui, nous ne pouvons que déplorer les absences répétées d’un maire qui, reniant ses engagements, exige le maintien de ses mandats cumulés. Entre le plan de carrière du maire, les stratégies illisibles de ses partenaires et les combinaisons improbables entre deux élus perdus et la majorité socialo communiste, Clamart n’est plus pilotée alors qu’elle a besoin d’initiatives et de décisions au moment où la plupart des villes voisines se sont engagées dans le développement économique. Une seule entreprise, Sorin, c’est installée à Clamart en attendant deux autres hypothétiques groupes annoncés depuis des mois par le maire sans que rien ne se concrétise réellement. La promesse d’un nouveau éco quartier gare annoncée il y a plus de dix ans n’a jamais été tenue. Aujourd’hui, c’est le groupe EDF R&D qui programme son départ de Clamart avec tous ses salariés.

Après l’urbanisme militant orchestré par le maire, le clientélisme perpétré par les élus, le budget non maitrisé, les emprunts toxiques, la dette en hausse de 50% cette année qui a atteint 45 millions d’€, les autres emprunts en préparation et l’insécurité acceptée comme une fatalité il est temps pour l’opposition unie d’être ce tremplin qui servira dignement Clamart.

C’est tout l’enjeu des municipales de 2014 sur lesquelles nous allons concentrer toutes nos réflexions et nos occupations avec tous les partis de la droite et du centre ainsi que tous les clamartois de droite comme de gauche qui s’opposent à l’actuel maire de Clamart.

Avec notre présence sur les marchés, nos réunions publiques, nos journaux et nos diffusions, nous allons accueillir tous les clamartois, les écouter, les conseiller et agir pour toutes celles et ceux que l’actuelle majorité municipale néglige.

Aujourd’hui, Clamart est abimé par un système qui répond à deux objectifs : densification et clientélisme et par l’image désastreuse qui lui est collée depuis l’affaire des vidéos et qui n’a jamais été clairement expliquée aux Clamartois.

Pragmatique, innovant et proche des Clamartois sur le terrain et dans nos propositions, ce sera notre fil conducteur des actions que nous allons présenter à  Clamart pour cette année 2013.