Jean-Louis Borloo l’a clairement affirmé au niveau national. Nous avons vocation à devenir un grand parti de gouvernement et à participer à la prochaine alternance. Dans cette perspective, nous voulons être indépendants et mettre en avant nos idées, mais sans nous isoler comme cela a trop souvent été le cas ces dernières années. L’UDI sera naturellement le partenaire de l’UMP pour proposer aux Français une autre voie que le chemin incertain suivi par l’actuel gouvernement.
À Clamart, de la même façon, nous voulons promouvoir des idées nouvelles au service des Clamartois. L’UDI est à Clamart, le grand parti du centre, qui veut participer pleinement à la reconquête et mettre fin au système Kaltenbach. Nous serons aux côtés de Jean-Didier Berger, notre allié naturel qui rassemble toutes celles et tous ceux qui veulent donner une nouvelle chance à notre commune dans une attitude constructive.

Jean-Louis Borloo a déclaré que les outre-mer étaient « vitaux » pour la France, mardi lors d’une réunion avec des parlementaires de sa nouvelle formation, dont ceux de Polynésie et de Nouvelle-Calédonie qui y ont tous adhéré.

PARIS, 30 oct 2012 (AFP)
« Nos outre-mer sont vitaux pour notre pays. Ils sont le concentré de toutes les réussites possibles de notre République », a affirmé M. Borloo à la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris.
Il y a reçu la coutume, c’est-à-dire des cadeaux, dont un chambranle miniature, comme il s’en dresse à l’entrée des cases traditionnelles kanak.
Parmi les « richesses » énumérées, l’ancien ministre de l’Ecologie a mis l’accent sur le « vivre ensemble » dans ces territoires, la possibilité d’en faire un « laboratoire avancé pour un développement durable et totalement soutenable » via notamment les énergies renouvelables et la « biodiversité ».

Lire la suite

Le président de l’UDI Jean-Louis Borloo a jugé « complexes » les mesures annoncées mardi par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault pour améliorer la compétitivité des entreprises, et a évoqué « un virage à reculons, pas très assumé » à propos de la TVA.

PARIS, 06 nov 2012 (AFP)

Les annonces du Premier ministre « tournent le dos au rapport Gallois qui préconisait un allégement tout de suite de 30 milliards de cotisations sociales. Ici, il n’y a rien pour fin 2012 et pour 2013 mais un crédit d’impôt pour 2014 d’un montant inconnu, de 5 à 7 milliards, peut-être 8 milliards, financé par de la TVA », a constaté l’ancien ministre de l’Ecologie, lors d’un point de presse.

« Cette TVA qui était si critiquée devient une réponse et c’est tant mieux. Mais ce qui est surprenant, c’est que c’est pas la TVA à l’importation mais celle (la TVA intermédiaire, ndlr) qui touche les artisans notamment du secteur du bâtiment, ce qui est un peu dommage », a-t-il regretté.

Lire la suite

 » Les Américains ont choisi aujourd’hui d’apporter à nouveau leur confiance au Président Obama. Confronté à la très violente et dramatique crise des subprimes de 2008, il a su prendre dans ce contexte très difficile, les mesures appropriées.

Il a également à son crédit, le spectaculaire sauvetage de l’industrie automobile américaine et le maintien du taux de chômage de 7,9%.

Lire la suite